Lettre d’appui pour un meilleur encadrement des syndics dans le PL98

Le 20 mars 2017

Monsieur Charles Roy, président
Association des psychologues du Québec

Monsieur,

En référence à votre communiqué de presse du jeudi 16 mars 2017, l’Association des psychothérapeutes du Québec joint sa voix à la vôtre, ainsi qu’aux partenaires que vous avez rassemblés, pour que le comportement des syndics soit encadré par un code de déontologie et qu’une instance soit instituée pour surveiller les syndics et recevoir les plaintes concernant les comportements abusifs.

Nous apportons également notre appui au mémoire du Protecteur du citoyen présenté à la Commission des institutions le 23 août 2016 dans lequel des propositions d’amendements au projet de loi 98 sur la gouvernance du système professionnel québécois suggèrent aussi un cadre déontologique pour le travail des syndics.

Nous partageons ces préoccupations en regard du processus disciplinaire et aspirons à ce que les représentants du système professionnel québécois soient libres de conflits d’intérêt, tout en œuvrant de manière juste et équitable, sans débordement de pouvoir.

Veuillez recevoir, Monsieur, nos cordiales salutations.

Josée Thiffault M.A.
Présidente

c. c. Mme Stéphanie Vallée, ministre de la Justice
M. Jean-Paul Dutrisac, président, Office des professions du Québec
Mme Marie Rinfret, protectrice du citoyen
Députés de la Commission des institutions

À propos de APQ

Regroupement de psychothérapeutes depuis 1991 qui veille à ce que la psychothérapie bénéficie de conditions favorables afin qu’elle soit pratiquée dans toute sa richesse.