Psychothérapie et counseling : situation pancanadienne

Dans le cadre de notre mandat de création de l’Association des psychothérapeutes du Québec (APQ), nous avons entrepris une campagne de sensibilisation auprès d’autres associations provinciales représentant les professionnels de la psychothérapie et du counseling. Il y a plusieurs avantages à ce réseautage : la création d’un esprit de collégialité avec nos pairs; l’échange d’informations sur les questions communes à l’ensemble de ces groupes; l’apprentissage sur les aspects uniques du champ d’exercices de la psychothérapie dans d’autres juridictions; et l’opportunité d’élaborer des stratégies mutuellement bénéfiques. Plus récemment, Rosa Caporicci, agente de liaison interprovinciale du Conseil d’administration (APQ), a organisé une téléconférence avec des représentants du NBACT (New Brunswick Association of Counselling Therapists), du NSCCT (Nova Scotia College of Counselling Therapists), de l’OACCPP d’Ontario (Association of Registered Psychotherapists & Mental Health Professionals), et du FACTBC (Federation of Associations of Counselling Therapists in British Columbia).

Au cours de la discussion, l’APQ a appris que la situation législative diffère d’une province à l’autre. Par exemple, l’Ontario, la Nouvelle-Écosse et le Québec ont récemment réglementé la psychothérapie – bien que le Québec se distingue par la protection de l’« acte », et que l’Ontario et la Nouvelle-Écosse aient opté pour la protection du titre – tandis que les deux autres provinces poursuivent leur cheminement vers la réglementation. Cependant, certains dossiers affectent tous ces regroupements, notamment la fiscalité, la reconnaissance de la profession, l’accessibilité pour les praticiens et les utilisateurs, ainsi que les remboursements par les assureurs des frais de psychothérapie. Bien que les solutions ne soient pas évidentes, compte tenu de la complexité des réalités législatives propres à chaque province, nous croyons qu’en unissant nos efforts pour faire avancer nos dossiers communs, nous pouvons grandement augmenter les possibilités d’atteindre nos objectifs. Nous allons poursuivre la discussion dans les mois à venir et nous vous tiendrons au courant des développements.